Incontournable, l’activité de femme de ménage concerne des dizaines de milliers de personne en France. Les femmes de ménage travaillent généralement à temps partiel, mais souvent au péril de leur santé. De plus la concurrence est très rude. Il vous suffit de taper sur votre moteur de recherche favori « femme de ménage » ou bien « aide ménagère », vous allez vous retrouver avec une floppée de petites annonces de femmes de ménage. Vous avez des annonces d’agences mais également de particuliers. C’est à dire généralement des femmes à la recherche d’heures de ménage.

Les femmes de ménage qui travaillent pour leur propre compte sont payées par Chèques Emploi Service ( CESU ) ou autre. Le travail non déclaré ou « travail au noir » est malheureusement encore la règle dans ce secteur d’activité.

 

Profession femme de ménage

Faire le ménage n’est pas un sacerdoce. Mais force est de constate que la plupart des femmes de ménage exerce ce métier avec fierté. Et si certaines agences forment leurs futurs employés, ce métiers ne requiert aucun diplôme. Ce n’est pas la difficulté des tâches qui motive les candidats. Pour certains, ce n’est pas un choix mais une nécessité. La possibilité de choisir ses horaires, et encore, est sans doute un atout indéniable mais c’est peut-être le seul. Longtemps considéré comme  » dégradant « , faire le ménage chez les autres pour gagner sa vie a pris une certaine ampleur aujourd’hui. Car oui, femme de ménage est un  » vrai  » métier quoi qu’on en dise.

Multiplier les heures de ménage au péril de sa santé

Les femmes de ménage sont en effet soumis à un important risque chimique, dû à la composition des produits utilisés, et au rythme de travail intense imposé par la concurrence. Pourtant, de sérieuses alternatives existent pour nettoyer sans utiliser des produits chimiques. Mais elles sont loin d’être généralisées.