in

TOP 10 plats les plus dangereux du monde

TOP 10 plats les plus dangereux du monde Lifestyle  aliments dangereux

Lorsque vous arrivez à l’étranger, vous n’avez qu’une hâte : goûter les spécialités locales ? Vous pourriez être surpris. Si de nombreuses traditions culinaires locales font le bonheur des fins gourmets, d’autres peuvent nous être fatales… Voici le top 10 des aliments et plats les plus dangereux du monde.

[adinserter block= »5″]

1. Fugu ou poisson-globe

Le fugu est un poisson venimeux que les Japonais adorent. Le fugu se gonfle d’eau lorsqu’il se sent menacé, ce qui explique son surnom de poisson-globe. Le foie, les ovaires, les intestins et la peau des fugu contiennent un poison très toxique appelé la tétrodotoxine, contre laquelle il n’existe pas d’antidote, la mort intervenant dans un délai de quatre à six heures.

Les japonais le mangent en sashimi entre autres, payant parfois très cher pour s’offrir sa chair délicate. Mais vous risquez la mort en cas de mauvaise préparation de ce poisson.

2. La palourde de sang

Très prisée des chinois, la palourde de sang ou Tegillarca granosa, est un crustacé qui vit à quelques mètres de profondeur sous le sable ou dans la boue. Elle apprécie les milieux pauvres en oxygène et referme de nombreuses bactéries et virus tels que les hépatites A et E, la typhoïde et la dysenterie.

Pour la consommer en toute sécurité, vous devez bien la cuire à l’eau bouillante.

3. Le Manioc

Le manioc est un tubercule originaire d’Amérique du sud dont il existe deux variétés : Le manioc doux qui est non toxique et le manioc amer qui est toxique car il contient du cyanure, d’où sa dangerosité.

Elle est très appréciée sur le continent africain. Sauf que, ce que l’on oublie, c’est que la racine de manioc contient beaucoup de linamarine qui se transforme en cyanure, lorsqu’elle est mangée crue. En effet, pour éviter les risques d’intoxication, les racines du manioc doux doivent être épluchées et cuites tandis que celle du manioc amer nécessitent un traitement bien spécifique : prétraitement à l’eau avant d’être transformé, par exemple, en tapioca.

4. Le hákarl ou la viande faisandée de requin

Le hákarl est une spécialité culinaire islandaise à base de requin du Groënland. La forte teneur en acide urique rend la chair de requin très toxique. Vidé et découpé, le requin est enfoui dans le sol pour environ six mois, puis séché à l’air libre durant 2 à 4 mois afin que la putréfaction soit complète et que l’acide urique soit totalement éliminé. Le requin est ensuite découpé en petits dés et servis à table. Pour bien digérer ce mets, vous pouvez l’accompagner de brennivín, alcool de pommes de terre islandaises.

5. Le carambolier

Le carambolier est un arbre des régions tropicales qui produit un fruit appelé la carambole. Ce fruit est apprécié pour sa teneur en vitamine C et en polyphénols. Par contre, consommée en grande quantité, la carambole provoque nausées, vomissements, insomnies et même arrêt cardio-respiratoires.

[adinserter block= »5″]

6. La grenouille taureau

La grenouille taureau, ou ouaouaron, est originaire de Floride. Mangée en entier, elle contient de nombreuses substances toxiques qui la rendent dangereuse. Toutefois, l’empoisonnement peut être évité si des mesures préventives très spécifiques sont prises telle que la cuisson avec des morceaux de bois séchés provenant d’un arbre connu sous le nom de Omuhongo en Afrique.

7. Le casu marzu ou le fromage aux larves

Le casu marzu est un fromage italien infesté de larves de mouche, délibérément introduites durant la maturation du fromage. Elles permettent une fermentation différente du produit, qui devient alors beaucoup plus mou. Mais attention, cette spécialité est dangereuse. Certaines larves sont en effet capables de résister aux sucs gastriques et susceptibles de provoquer des lésions aux intestins, causant nausées, maux de ventre, vomissements et diarrhées sanglantes…

8. Le blaasop à rayures argentées pour les gastronomes téméraires

Le blaasop à rayures argentées, pêché dans l’océan Indien, contient des substances toxiques dans tout son corps.

Toutefois, pour extraire le poison et le déguster, vous devez préparer délicatement cet aliment.

9. Le coprin noir d’encre (coprin atramentaire) du cap

Le coprin noir d’encre est parfaitement comestible, SAUF si on consomme de l’alcool pendant le repas ou dans les 72 heures qui suivent. L’intoxication est due à la présence de coprine qui bloque la métabolisation de l’alcool.

Les symptômes du syndrome coprinien, sont des nausées, des vomissements, des troubles du rythme cardiaque et l’apparition de rougeurs sur la partie supérieure du corps.

10. Le fruit d’un ackee

Les Haïtiens parlent d’« arbres à fricoter », les Martiniquais d’« yeux de crabes » ou de « ris de veau ». Particulièrement adoré et très présent dans la cuisine antillaise, ce fruit pour le moins atypique est à manger parfaitement mûr, et sans ses graines. Composé d’hypoglycine, il peut provoquer la mort, si vous ne le mangez pas après maturation.

[adinserter block= »5″]

11. Les feuilles de rhubarbe

Le goût particulier de la rhubarbe vient en partie de la présence de cristaux d’oxalate. Cette substance irritante est la raison pour laquelle les feuilles sont toxiques, à la fois pour les humains et les animaux.

L’ingestion accidentelle de feuilles de rhubarbe par les enfants représente probablement le cas d’empoisonnement le plus commun et le plus problématique. La surconsommation d’oseille peut gêner l’absorption du calcium et causer certains problèmes en raison des oxalates.

Les symptômes liés aux empoisonnements par oxalate sont les suivants : douleurs abdominales aiguës, nausée, vomissements, sensation de brûlure dans la bouche et la gorge, contractions musculaires pour les empoisonnements moins graves. L’absorption de cristaux d’oxalate en grandes quantités peut être mortelle ou entraîner des lésions permanentes au foie et aux reins.

12. Le sureau noir

Quand le sureau noir n’est pas bien consommé, il peut être mortel. Insuffisamment cuit, il peut provoquer notamment des convulsions. Il vaut mieux donc savoir comment bien le manger pour éviter des complications.

Il doit donc être consommé qu’une fois cuit. En vin,  sirop ou confiture, les fleurs de sureau servent a faire de la tisane.

13. La méduse géante

Les Japonais raffolent des méduses géantes. En effet, elles sont consommées après avoir pris soin de découper les parties toxiques de l’animal visqueux. Sinon, le risque encouru est une mort dans d’atroces souffrances …

14. Le durian

Le durian est un fruit comestible qui, mal préparé peut s’avérer très toxique. Ce fruit a la particularité d’être aussi malodorant que dangereux. Pourtant, d’après les amateurs, son goût vaudrait tout l’or du monde proche de celui de la noisette, de l’amande et du cognac (ou de la crème anglaise selon d’autres) avec une texture crémeuse. Attention toutefois à ne pas le déguster accompagné d’alcool ! En effet, le durian est dangereux car il inhibe une enzyme qui protège de la toxicité du foie, et peut ainsi être fatal.

15. Le cerveau de singe

Le cerveau de singe est un plat très populaire en Asie. Pourtant, il est important de noter que ce « plat » peut être très dangereux à consommer. Vous pouvez en effet développer une variante du virus de creuzfedt-Jakob.

[adinserter block= »5″]

16. Les noix de Cajou

Pendant les apéritifs, il n’est pas rare d’en trouver et d’en manger avec grand plaisir. Pourtant, même si elles sont très appréciées, accompagnées de cocktails, elles sont composées de substances chimiques, l’urushiol, qui peuvent être mortelles si les noix sont mangées en grandes quantités. Mais ne vous en faites surtout pas : cuites à la vapeur, elles ne sont plus dangereuses, et les noix de cajou vendues dans le commerce sont justement cuites à la vapeur avant d’être mises en vente.

17. Le sannakji, le plat le plus invraisemblable jamais goûté

Il s’agit d’un jeune poulpe qui se mange cru alors qu’il vient d’être découpé vivant ! Pour le déguster, vous pouvez nous croire, vous allez le mâcher longtemps, très longtemps à vous décrocher la mâchoire. Outre le fait que la vivacité du petit animal rend sa dégustation difficile, elle peut également se révéler très dangereuse. En effet, les ventouses des tentacules peuvent s’accrocher au palet, sur la langue ou à la gorge, et provoquer un étouffement.

18. L’abstinthe

Baudelaire, Verlaine et Rimbaud le consommaient sous forme de spiritueux et en parlaient dans leurs poèmes. L’absinthe est en effet reconnue pour causer des troubles de la personnalité et des hallucinations, ou encore des crises d’épilepsie. Mieux vaut donc s’abstenir d’en prendre.

19. Le Fesikht

Le fesikht est un poisson, très populaire en Égypte. En effet, il s’agit d’une espèce de poisson fermenté. Il est traditionnellement mangé après avoir été séché au soleil et reposé dans du sel pendant une période d’un an. Si vous le consommez avant, les bactéries contenues dans l’animal peuvent vous rendre malade, pour ne pas dire pire que ça…

20. Le pangium edule

Le Pangium edule est un arbre issu de la mangrove indonésienne, malaisienne et papoue. Il produit un fruit toxique qui peut devenir comestible par fermentation. Ce fruit est toxique à cause du cyanure d’hydrogène (HCN) qu’il contient. Il doit être correctement cuit et préparé avant consommation.

 

Pour conclure, nous vous avons donné un bon aperçu des aliments et plats les plus dangereux du monde. Si vous les consommez, vous savez désormais à quoi vous en tenir …

Olivier

Rédigé par Olivier

Bonjour, je suis Olivier. Je suis un passionné inconditionnel de la nutrition. J'ai créé ce site pour aider les personnes à se sentir bien dans leur corps. Rien n'est figé dans la vie et il est possible de vivre sainement et en bonne santé avec peu d'effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Commentaires

15 Trucs De Radins Pour Économiser De L'Argent Argent  faire des économies argent

15 Trucs De Radins Pour Économiser De L’Argent

Top 10 Des Métiers Pour Femme Argent  métiers femmes

Top 10 Des Métiers Pour Femme